Une énorme victoire pour les mères et les bébés : le Kenya éradique le tétanos maternel et néonatal | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Bonne nouvelle pour les mères et les bébés au Kenya, et pour tous ceux qui se soucient d’eux : le Kenya a obtenu le certificat officiel déclarant qu’il est le 45e pays depuis 1999 à éradiquer le tétanos maternel et néonatal.

Qu’est-ce que le tétanos maternel et néonatal?

Le tétanos est une maladie non contagieuse causée par une bactérie présente dans le sol. Dans de nombreux pays en développement, les femmes accouchent à domicile, sans aide médicale, et sans lame propre et stérile pour couper le cordon ombilical. Cela peut entraîner un empoisonnement au tétanos chez le nouveau-né, qui provoque des spasmes violents et une mort atrocement douloureuse.

Réduire le nombre de décès néonataux causés par le tétanos est l’un des moyens les plus simples et les plus rentables de réduire le taux de mortalité chez les nouveau-nés. La transmission du tétanos peut être évitée pendant l’accouchement en améliorant les services de vaccination, en particulier pour les femmes enceintes, en faisant la promotion des pratiques saines d’accouchement et de soins du cordon ombilical, et en renforçant la surveillance des maladies et des investigations des cas.

Trop de bébés meurent chaque année de causes évitables. Agissez dès aujourd’hui pour sauver la vie de nouveau-nés!

 

UN0199733.jpg
Un enfant reçoit un vaccin pentavalent (qui sert à traiter la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B et la poliomyélite) dans une clinique de santé maternelle et infantile. [© UNICEF/UN0199733/Noorani]

Les progrès du Kenya vers la réalisation de cette étape importante en matière de santé publique ont commencé en 2001. Le pays a instauré le calendrier prévoyant l’administration de cinq doses de vaccins contenant l’anatoxine tétanique en 2002, puis a amorcé la mise en œuvre de campagnes de vaccination dans les zones à haut risque en 2003. De plus, le pays a mis l’accent sur la prestation de services de maternité gratuits pour accroître le nombre de sages-femmes qualifiées; l’amélioration des soins prénataux en incluant les vaccins antitétaniques dans les trousses de soins prénataux de routine; le renforcement des installations de santé et des ressources s’y rapportant; et la prestation de soins médicaux gratuits aux enfants âgés de moins de cinq ans.

Comment éliminer définitivement le tétanos maternel et néonatal?

Chaque année, dans 13 pays, 30 848 nouveau-nés meurent des suites du tétanos, ce qui représente 84 décès par jour. Comment pouvons-nous éradiquer cette maladie?

  • La vaccination de chaque femme en âge de procréer coûte 3 dollars. Sont inclus dans ce coût : les trois vaccins nécessaires pour chaque femme, les seringues et l’entreposage et le transport sécuritaires des vaccins, mais également la formation des travailleurs et travailleuses de la santé, ainsi que l’éducation communautaire.
  • Il en coûte près de 800 $ pour fournir des services de santé à un seul bébé lorsqu’il est infecté, et sa survie n’est pas garantie.
  • En l’an 2000, le tétanos maternel et néonatal était encore un problème de santé publique dans 59 pays. En mars 2018, ce chiffre a diminué à 13 pays, soit une réduction de 85 % par rapport à l’an 2000. Des activités visant à atteindre cet objectif sont en cours dans les pays restants, et bon nombre d’entre eux sont susceptibles d’éradiquer le tétanos maternel et néonatal dans un avenir proche. 
UN0199703.jpg
Mary Waithera, âgée 10 semaines, se fait administrer le nouveau vaccin pentavalent, dans une clinique de santé maternelle et infantile soutenue par l’UNICEF au Centre de santé de Mukuru, à Nairobi, au Kenya. [© UNICEF/UN0199703/Noorani]

C’est le moment de célébrer les réalisations accomplies depuis l’an 2000. Bien que nous ayons atteint un jalon important, le fait que 30 848 bébés meurent encore d’une maladie tout à fait évitable comme le tétanos est révoltant. L’UNICEF et ses partenaires continueront de travailler sans relâche pour fournir les ressources nécessaires afin de venir en aide aux communautés les plus mal desservies et pour protéger chaque femme, chaque bébé et chaque famille contre le tétanos, jusqu’au jour où le tétanos maternel et néonatal sera éradiqué à l’échelle mondiale.

Nous avons atteint une étape importante, mais 30 848 bébés meurent encore du tétanos maternel et néonatal chaque année.

L’UNICEF et ses partenaires lancent un appel à la communauté internationale – des gouvernements jusqu’aux militants et militantes, en passant par les donatrices, donateurs et la population en général – afin que chacun fasse ce qu’il peut pour aider à accroître la couverture vaccinale dans sa communauté.

Chaque dollar dépensé pour toute forme de vaccination chez les enfants rapporte environ 44 $ en avantages économiques et sociaux.

L’immunisation est le fondement d’une bonne santé en début de vie et met les enfants sur la voie d’un avenir plus sain et plus productif.

Mettons un terme aux décès évitables chez les nouveau-nés.