L’heure des repas aux quatre coins du monde | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Le premier repas d’un enfant est une véritable célébration pour les familles aux quatre coins du monde. Il marque le début d’une grande période de découvertes : de nouveaux goûts, de nouvelles textures et de nouvelles odeurs. Une alimentation nutritive, dès la petite enfance, peut contribuer à assurer un avenir plus sain à l’enfant, en l’aidant à renforcer son système immunitaire, à alimenter son corps en pleine croissance et à nourrir son cerveau en développement.

Malheureusement, des millions de jeunes enfants de partout dans le monde sont privés des bienfaits d’une alimentation nutritive en raison de plusieurs facteurs, dont le système alimentaire déficient, la pandémie de COVID-19, la rareté et le coût des aliments nutritifs, la pauvreté grandissante et les pressions croissantes que subissent les mères relativement à leur emploi du temps.

Pourtant, il est possible de changer les choses. Même dans des contextes de pauvreté extrême, des familles trouvent le moyen d’offrir des repas variés fournissant l’énergie, les protéines, les vitamines, les minéraux et les autres nutriments nécessaires au développement du cerveau et à la croissance de jeunes enfants actifs et en bonne santé.

Voici quelques exemples d’aliments nutritifs consommés par les enfants de différents pays.

INDONÉSIE

UN0517584.jpg
[© UNICEF/UN0517584/Ijazah]

Dans la province centrale de Java, en Indonésie, Sakha (8 mois) tient une orange dans sa maison. Sakha adore les fruits et la bouillie de légumes. « La plupart des gens ne mangent pas assez de fruits », affirme la mère de Sakha. « Et certaines personnes préfèrent acheter des repas instantanés. Mais je ne crois pas qu’ils soient bons pour la santé parce qu’ils contiennent des agents de conservation et des colorants. »

UN0517587.jpg
[© UNICEF/UN0517587/Ijazah]

Helga (5 ans) savoure un repas à base de poulet frit et de tofu (village de Pandes, province de Java-Centre, Indonésie). Natalia, sa mère, dit qu’il est facile de trouver des aliments nutritifs dans leur village. « Je donne des aliments variés à mes enfants depuis qu’ils sont tout jeunes et je leur ai appris à manger tout ce qu’on leur sert. Je change leur menu tous les jours, mais je leur donne toujours des légumes. »

OUGANDA

UN0509184.jpg
[© UNICEF/UN0509184/Abdul]

Assise dans sa chaise favorite, Nakalema Betty (3 ans) prend un repas nutritif comprenant du riz, du matooke (purée de banane plantain), de la pâte de pistache de terre, des légumes-feuilles rouges, de l’avocat et des pois. À ses côtés se trouve une tasse contenant du jus de fruits frais.

UN0509183.jpg
[© UNICEF/UN0509183/Abdul]

Daniel (5 ans), qui vit aussi en Ouganda, montre son repas préféré : de la citrouille, du riz, de la sauce de pistache de terre, des légumes rouges, de l’avocat, des pois et du bœuf.

GUATEMALA

UN0515066.jpg
[© UNICEF/UN0515066/Volpe]

Hender Jonathan (23 mois) tient une pomme à l’extérieur de la maison familiale à Colotenango, au Guatemala. Autour de lui, il y a des haricots, des tortillas, du riz, des tomates, des œufs, des pâtes alimentaires et des fruits : tous les ingrédients que sa mère utilise pour la préparation des repas. « J’ai parfois de la difficulté à offrir des aliments sains à mon fils faute de ressources et en raison de la distance qui nous sépare du marché, » confie sa mère.

UN0515042.jpg
[© UNICEF/UN0515042/Volpe]

Ashley (6 ans) mange sa collation préférée, de l’amarante, sur la terrasse de sa maison de Colotenango, au Guatemala. Gloria, sa mère, explique qu’il est difficile de lui offrir des aliments sains puisque leur maison est loin du marché. Heureusement, Ashley adore les tomates et l’amarante servie avec du citron ou en bouillon. « Elle en mange depuis l’âge d’un an. Je lui en sers une fois par semaine. »

BANGLADESH 

UN0517643.jpg
[© UNICEF/UN0517643/Mawa]

À Dhaka, au Bangladesh, Marium (10 mois) mange une carotte. Son mets préféré est la bouillie de riz. « Je l’allaite et je lui offre différents aliments, » nous raconte sa mère. « Je crois que si ma fille mange des aliments sains, elle ne tombera pas malade et elle grandira en bonne santé. Elle aura aussi un cerveau en santé si elle mange des aliments nutritifs! »

UN0517665.jpg
[© UNICEF/UN0517665/Mawa]

Khadija (11 mois) aime les œufs, les raisins et les grenades. « On ne peut pas lui offrir les aliments que nous mangions quand nous étions jeunes, » nous confie sa mère. « Nous mangions des légumes qui poussaient dans les champs locaux. Mais ce n’est pas possible à Dhaka. »

Le Marchethon UNICEF de l’Halloween appuie les efforts de nos quatre Héros UNICEF de l’Halloween, dont le Héros de l’alimentation qui aide les enfants du monde entier à avoir accès à une alimentation saine et équilibrée afin qu’ils grandissent en bonne santé. Cliquez ici pour savoir comment soutenir le travail du Héros de l’alimentation en cette saison de l’Halloween. >>