Soudan Du Sud : Réunir Une Mère Et Ses Enfants | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Blog invité par Helene Sandbu Ryeng.

Les trois enfants de Khamisa ont été séparés de leur mère pendant cinq ans en raison de la guerre. C’est grâce aux efforts des équipes de l’UNICEF que la famille a enfin été réunie.

Lorsque l’avion touche le sol, la main de Chogi se pose sur la cuisse de son frère Jidu. Lui aussi semble nerveux, mais Hélène, qui travaille pour l’UNICEF, les rassure. Chogi ne se souvient pas de la dernière fois qu’il est monté dans un avion. C’était en 2013, il avait quatre ans et il fuyait les tirs de balles dans le nord-est du Soudan du Sud.

Leur mère était partie chercher du bois pour le feu quand les premières balles ont sifflé. Pour mettre Chogi, Jidu et leur sœur Ferdos en sécurité, un voisin les a pris par la main et ils se sont échappés ensemble. Au bout de plusieurs jours, pendant lesquels ils ont dû dormir dehors, ils sont parvenus à Fangak, une localité située à 60 kilomètres de leur maison. Les trois enfants ont ensuite pu prendre un avion jusqu’à la capitale, Juba, tout en espérant que leur mère était encore en vie et qu’ils pourraient à nouveau la prendre dans leurs bras.

Le nez collé contre le hublot, ils sont tous les trois très excités de revenir à Malakal, cinq ans plus tard. Là où est leur maison. Là où est leur maman.

malakal3.jpg
[UNICEF/UN0314722/Ryeng]

Pour cette journée très spéciale, Khamisa Adam a mis sa plus belle robe. Elle fait les cent pas sous le regard des voisins qui attendent avec elle sous un soleil de plomb.

Sortis de l’avion, Chogi, Jidu et Ferdos embarquent dans une voiture de l’UNICEF. Les trois enfants ne disent pas un mot, mais ils regardent avidement à travers la vitre. Dans le véhicule, on n’entend que le chauffeur qui précise à intervalles réguliers sa position pour des raisons de sécurité.

Dès que Khamisa voit le logo UNICEF sur la voiture, elle se met à courir. Une portière s’ouvre et Jidu plonge dans les bras de sa mère. Ferdos le suit quelques secondes plus tard. Sur tous les visages, des larmes de bonheur coulent. Chogi se joint aux autres et retrouve enfin sa mère. Ils forment à nouveau une famille.

malakal4.jpg
[UNICEF/UN0314724/Ryeng]

Il a fallu des semaines aux équipes de l’UNICEF pour réunir Khamisa et ses enfants. Il faut normalement compter entre huit et dix mois pour retrouver la trace d’enfants ou de parents. Au Soudan du Sud, il n’y a que 2 % de routes pavées et six mois par an, 60 % des routes sont inondées, donc il est difficile de se déplacer. Seuls 23 % des habitants ont un téléphone portable et 7 % un accès régulier à Internet, donc les équipes de l’UNICEF effectuent de nombreux trajets pour mener à bien les missions de réunification.

malakal5.jpg
[[UNICEF/Ryeng]]

On estime qu’environ 1 300 € sont nécessaires pour réunir un enfant et sa famille. Il faut en effet payer le prix des différents transport, ainsi que des vêtements pour l’enfant, tout en rémunérant les agents et agente qui mènent à bien ces missions.

Plus de 15 000 enfants sont encore séparés de leur famille ou portés disparus. Vous pouvez nous aider à les ramener auprès de leurs proches.