Un effort historique : Fournir des congélateurs pour la chaîne de l’ultra-froid dans le monde entier | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

L’UNICEF s’est récemment entretenu avec Thomas Sorenson, responsable en chef de la Cold Chain Unit de la Division de l’approvisionnement de l’UNICEF, dans le but de mieux comprendre le travail effectué en coulisses pour procéder au déploiement de la plus grande chaîne du froid de l’histoire afin de permettre un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19. Lisez ses réponses à nos questions sur les congélateurs maintenant la chaîne de l’ultra-froid et les raisons pour lesquelles ils sont si importants pour le transport mondial des vaccins.

Denmark-ThomasSorensen-media.jpg
[© UNICEF/Casamoah]

1. Qu’est-ce que la chaîne de l’ultra-froid et pourquoi revêt-elle une si grande importance dans la fourniture de vaccins contre la COVID-19?

Afin qu’ils restent efficaces au moment de leur utilisation, les vaccins doivent impérativement être transportés et stockés à la bonne température.

La Cold Chain Unit cherche à garantir que les installations de stockage de la chaîne du froid sont en place entre le moment où les vaccins contre la COVID-19 quittent les installations du fabricant et le moment où ils sont administrés. Nous distribuons ces vaccins dans certaines des régions les plus reculées du globe, par avion cargo, par camion et même à pied; tout au long du voyage, les vaccins doivent rester à une température stable.

Certains vaccins requièrent une chaîne de l’ultra-froid, c’est-à-dire la capacité de conserver les vaccins à des températures aussi basses que -70 degrés Celsius. Ce n’est pas nécessairement une capacité dont tous les pays disposent. Ainsi, certains des pays qui ont la possibilité d’avoir accès à des vaccins nécessitant la chaîne de l’ultra-froid demanderont à l’UNICEF de les aider à obtenir les congélateurs nécessaires.

2. Combien de congélateurs maintenant la chaîne de l’ultra-froid prévoyez-vous livrer en 2021?

Au nom du Mécanisme COVAX, l’UNICEF cherche à livrer 350 congélateurs maintenant la chaîne de l’ultra-froid à plus de 45 pays dans le cadre de la mise à l’échelle en cours. Depuis que nous avons déterminé les besoins propres à chaque pays, à la fin juillet, nous avons expédié plus de 200 congélateurs dans 24 pays, ce qui représente 70 % du volume total requis pour répondre aux besoins immédiats. 

UN0510564.jpg
Des travailleurs font avec leurs doigts un « V » pour « Vacciné » après avoir livré 26 congélateurs pour la chaîne de l’ultra-froid à Dhaka, au Bangladesh. [© UNICEF/UN0510564/]

Les premières livraisons ont été faites dans des pays ayant une forte population et des besoins plus importants en ce qui a trait à la chaîne de l’ultra-froid, comme le Bangladesh, le Pakistan, l’Indonésie, l’Éthiopie et le Nigeria. Récemment, nous avons envoyé 26 grands congélateurs au Bangladesh, ce qui fera passer à près de 9 millions le nombre de vaccins pouvant être stockés dans sa chaîne de l’ultra-froid. Dans la plupart des cas, nous expédions les plus grands congélateurs possible, qui peuvent stocker jusqu’à 336 000 vaccins chacun.

Il s’agit du plus grand déploiement de l’histoire pour ce qui est de la chaîne de l’ultra-froid. Jusqu’à présent (au 20 septembre 2021), nous avons passé des commandes d’équipement pour 40 pays, ce qui permettra d’atteindre 85 % du volume requis. Selon nos estimations, les expéditions devraient arriver dans la plupart des pays restants au cours des prochaines semaines; ainsi, le pourcentage atteint passera bientôt de 70 % à 85 %. Quelques pays ont demandé à recevoir par voie maritime leurs congélateurs pour la chaîne de l’ultra-froid. Ceux-ci arriveront plus tard dans l’année, en raison des plus longs délais associés à la réservation des conteneurs et à ce type de transport.

UN0507655.jpg
Des travailleurs ougandais inspectent les trois congélateurs pour la chaîne de l’ultra-froid acquis par l’UNICEF, afin de vérifier leur fonctionnement avant qu’ils ne soient remis à National Medical Stores. [© UNICEF/UN0507655/Kaggwa]

3. Comment avez-vous pu agir si rapidement?

Il s’agit véritablement d’un effort titanesque et sans précédent. Nous entreprenons une tâche extrêmement complexe à une vitesse jamais vue. À titre d’exemple, prenons une chaîne du froid standard; le développement de cette capacité prend généralement de 12 à 18 mois. Pour la mise à l’échelle de la chaîne de l’ultra-froid, qui est beaucoup plus complexe, nous avons pour objectif de réaliser la majorité de ce projet en quatre mois.

Si ce travail peut être accompli aussi rapidement, c’est grâce à l’extraordinaire collaboration de nombreux partenaires : Gavi, l’Alliance du Vaccin, les fabricants, les donateurs, les autres partenaires du Mécanisme COVAX, le secteur des transports, chaque pays et les équipes sur le terrain qui ne ménagent aucun effort pour concrétiser le projet. Nous poursuivons tous un objectif commun, celui d’apporter l’équité vaccinale aux habitants des pays à faible et moyen revenu. Nous pouvons compter sur des années d’expérience de travail avec une multitude de parties prenantes dans le cadre du Cold Chain Equipment Optimization Programme (CCEOP) – un partenariat avec Gavi – afin de mener à bien ce projet le plus rapidement possible.

4. Quels sont les obstacles au déploiement immédiat de la chaîne de l’ultra-froid?

Plusieurs étapes très importantes doivent être franchies avant que notre Cold Chain Unit puisse passer à l’action.

  • Tout d’abord, le COVAX Independent Allocation of Vaccines Group (AIVG) s’occupe de l’attribution des vaccins. 
  • Les pays reçoivent ensuite les offres d’attribution et disposent de quelques semaines pour évaluer leur état de préparation, leur capacité d’absorption et les exigences de leur chaîne du froid, avant d’accepter ou de refuser l’offre. 
  • Si les pays acceptent les vaccins proposés par le Mécanisme COVAX et demandent le soutien de l’UNICEF pour leur chaîne de l’ultra-froid, c’est ici qu’entre en scène la Cold Chain Unit.

Notre équipe travaille sans relâche pour passer le plus rapidement possible des commandes de matériel pour la chaîne de l’ultra-froid. Nous collaborons avec les fabricants pour faire les réservations et confirmer les délais de livraison. Multipliez ce chiffre par plus de 45 pays, et vous réaliserez l’ampleur et la complexité de la tâche que nous avons devant nous.

Souvent, les scénarios de distribution des vaccins évoluent et changent en temps réel. Nous devons donc adapter nos plans très rapidement. La résolution de problèmes est un élément essentiel de notre travail. Nous nous efforçons de régler les problèmes dès qu’ils se présentent, afin de pouvoir expédier le matériel pour la chaîne de l’ultra-froid en un temps record, là où il est nécessaire.

UN0507896.jpg
Un travailleur vietnamien inspecte un indicateur de température sur un congélateur pour la chaîne de l’ultra-froid, dans le cadre des préparatifs liés à la livraison de vaccins contre la COVID-19. [© UNICEF/UN0507896/Viet Hung]

5. Quels ont été les moments inattendus ou marquants du déploiement de la chaîne de l’ultra-froid jusqu’à présent?

L’une des réalisations dont je suis fier est la livraison récente de matériel pour la chaîne de l’ultra-froid en Indonésie. Le 3 septembre 2021, le pays a reçu 17 congélateurs offrant une capacité de stockage de 5,6 millions de doses de vaccins. Mais ce qui est le plus impressionnant, c’est que les unités sont arrivées et ont été dédouanées, testées, transportées, regazéifiées et installées à leur destination en un temps record de 72 heures. Il s’agit d’un exploit phénoménal. Comme de nombreux autres pays, l’Indonésie a été durement touchée par la pandémie, et nous savons que ces efforts contribueront grandement à sauver des vies.

À la mi-septembre, nous avons battu un autre record. Six semaines seulement après la définition des besoins pour la chaîne de l’ultra-froid au Kenya et au Tadjikistan, les congélateurs requis ont été livrés et installés avec succès dans les deux pays, afin de permettre l’arrivée des vaccins à peine quelques jours plus tard. Jamais n’avions-nous été capables de faire les choses à cette vitesse et de livrer à la fois des unités pour la chaîne de l’ultra-froid et des vaccins. Nous sommes fiers de prendre part à cet effort complexe, mais bien coordonné, qui vise à renforcer la capacité de la chaîne de l’ultra-froid de ces pays.