Une petite fille déracinée | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

 

Il y a crise alimentaire qui sévit au Soudan du Sud. Depuis 2013, le nombre d’enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë a augmenté de 350 %. Entre janvier et novembre 2016, plus de 200 000 enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë ont été admis dans des programmes d’alimentation thérapeutique. C’est le plus grand nombre d’admissions jamais enregistré et cela représente une augmentation de 50 % comparativement à la même période en 2015. 

Nyajime Guet, âgée de quatre ans, souffrait de malnutrition sévère aiguë lorsqu’elle a été admise à la clinique soutenue par l’UNICEF au site de protection des civils, à Juba, au Soudan du Sud. Elle ne pesait que neuf kilos au lieu du 19,5 kilos que doit normalement peser une fillette de son âge et de sa taille qui est en bonne santé. Nyajime était émaciée et frôlait la mort.

UNI201746.jpg

La famille de Nyajime, qui comprend ses parents et deux autres de leurs enfants, est arrivée au site de protection des civils de Juba en novembre 2014. Son père Michael étudie en sciences sociales à l’Upper Nile University de Juba. Lorsque les combats se sont déclarés à Bentiu, l’université a aidé Michael et sa famille à se rendre au site de protection pour qu’il poursuive ses études et assure la sécurité de sa femme et de ses enfants. Sans revenu, la famille comptait sur la nourriture et les services procurés par les Nations Unies.

« Nous n’avions pas de nourriture et nous ne pouvions donc pas la nourrir correctement. Elle était de plus en plus malade chaque jour. Le jour où nous l’avons amenée à la clinique, elle ne bougeait pas; elle ne pouvait ni marcher ni s’asseoir », explique Michael.

UNI201744_Med-Res.jpg

Après seulement cinq jours de traitement, Nyajime a lentement commencé à prendre du poids, même s’il lui était encore difficile de marcher. Elle pouvait s’asseoir et parfois même afficher un sourire.

UNI201747.jpg

Grâce à une alimentation étroitement surveillée avec des produits enrichis à base de lait fournis par l’UNICEF, comme du Plumpy’nut, du lait thérapeutique et des biscuits thérapeutiques qui regorgent de nutriments, en plus de médicaments pour combattre sa tuberculose, la santé de Nyajime s’est graduellement améliorée. En deux semaines, elle était sur le chemin du rétablissement complet.

UNI201750.jpg

Nyajime a continué de faire de grands progrès. Elle a fréquenté la clinique avec son père où le personnel médical a documenté son rétablissement et expliqué à son père comment il pouvait, avec sa famille, continuer à l’aider à poursuivre une croissance normale.

UNI201751.jpg

Dix mois plus tard, Nyajime n’a plus rien de la petite fille émaciée qui a été admise à la clinique de traitement. Elle passe régulièrement des examens avec des équipes médicales pour surveiller son poids et traiter sa tuberculose. Elle se rétablit bien et est suffisamment en santé pour aller à l’école.

UN047620.jpg
UN047622.jpg
UN047624.jpg

Nyajime passe des examens réguliers à l’hôpital pour surveiller son poids et poursuivre son traitement contre la tuberculose. Elle se rétablit bien et n’a pas développé de problèmes de santé depuis son admission initiale.

UN047612.jpg

Les Cadeaux de survie sont des cadeaux concrets qui aident les enfants comme Nyajime à grandir avec ce dont ils ont besoin, afin qu’ils puissent survivre, s’épanouir et profiter de leur enfance. Cette année, vous pouvez choisir parmi 65 cadeaux uniques et utiles à offrir à un enfant, tels que les aliments thérapeutiques qui ont sauvé la vie de Nyajime. Alors, magasinez, envoyez des cadeaux et répandez l’esprit des Fêtes!