Usine de production d’oxygène en boîte : une réponse innovante à la COVID-19 | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

L’accès à de l’oxygène peut être une question de survie pour les personnes atteintes d’une forme grave de COVID-19. C’est également un traitement essentiel pour bon nombre des 30 millions de nouveau-nés prématurés ou malades qui viennent au monde chaque année ainsi que pour les enfants atteints de pneumonie grave, maladie infectieuse qui reste la principale cause de mortalité chez les enfants âgés de moins de cinq ans.

La pandémie de COVID-19 a cependant transformé en véritable crise le manque existant d’oxygène dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire : dans ces pays, plus d’un demi-million de personnes atteintes de la COVID-19 ont besoin chaque jour d’une oxygénothérapie. Même avant la pandémie, ce gaz médical essentiel à la survie était hors de portée pour beaucoup trop de personnes qui en avaient désespérément besoin.

UN0547588.jpg
Bébé Nyameba, qui est âgé de six mois et souffre d’une pneumonie grave, est surveillé par son père et sa tante alors qu’il reçoit un traitement à l’oxygène dans un service d’urgence pour enfants dans l’est du Ghana. [© UNICEF/UN0547588/Kokoroko]

Des solutions innovantes dans le sillage de la COVID-19

En réponse à ce besoin croissant, des équipes de l’UNICEF ont travaillé en collaboration avec l’industrie pour rapidement concevoir une solution d’urgence innovante : l’usine de production d’oxygène en boîte.

L’ensemble entièrement fonctionnel comprend tout ce qui est nécessaire pour produire d’importants volumes d’oxygène de qualité médicale pour les patientes et les patients, y compris des accessoires fournis en quantités voulues, l’installation de l’équipement et des services de maintenance préprogrammés.

Les usines en boîte sont conçues pour répondre aux besoins d’un établissement de santé de taille moyenne à grande et peuvent être opérationnelles dans les jours suivant leur arrivée.

Chaque usine a la capacité de produire jusqu’à 720 000 litres d’oxygène par jour, et de répondre 24 heures sur 24 aux besoins en oxygène de 50 à 60 personnes atteintes de la COVID-19 ou de plus de 100 enfants souffrant de pneumonie grave.

« Les usines de production d’oxygène sont des biens complexes dont la conception et la commande peuvent nécessiter six mois ou plus. C’est pourquoi nous avons élaboré et commercialisé cet ensemble. Les usines préconçues rendent ces produits moins chers et peuvent arriver beaucoup, beaucoup plus rapidement dans les pays, ce qui signifie en fin de compte que nous pouvons sauver plus de vies en ces moments critiques. L’usine de production d’oxygène en boîte jouera un rôle essentiel en améliorant l’accès à de l’oxygène médical pour les personnes atteintes de la COVID-19 et pour les jeunes enfants qui souffrent de pneumonie grave, une maladie qui continue de tuer un enfant toutes les 39 secondes bien qu’elle puisse être évitée et traitée », explique Kristoffer Gandrup-Marino, le chef de l’innovation produits de la division de l’approvisionnement de l’UNICEF.

UN0544489.jpg
Abdul, âgé de 37 ans, est un survivant de la COVID-19. Il a passé plus de deux mois dans l’unité de traitement de la COVID-19 de l’hôpital régional général de Masaka, en Ouganda. Il est reconnaissant de l’aide que l’UNICEF apporte à l’hôpital pour fournir gratuitement de l’oxygène aux patientes et aux patients.

La première usine en boîte de l’UNICEF est acheminée en Ouganda

Les quatre premières usines de production d’oxygène en boîte ont été commandées par UNICEF Ouganda et sont acheminées vers des établissements de santé du pays, y compris dans les villes de Masaka, de Kabale et de Jinja.

Comme dans une grande partie du monde, le nombre écrasant de personnes atteintes de la COVID-19 et nécessitant une oxygénothérapie a largement dépassé la capacité existante de nombreux établissements en Ouganda.

« La COVID-19 a exercé une pression énorme sur les établissements de santé partout en Ouganda, en particulier en ce qui concerne la capacité de production d’oxygène. Sans réserve d’oxygène, nous savons que les personnes atteintes de la COVID-19 ne survivent pas alors qu’elles pourraient autrement être sauvées. Même les plus grands hôpitaux du pays n’ont pas été en mesure de fournir suffisamment d’oxygène ces derniers mois. Des rapports font état de nombreuses personnes qui ont dû être privées d’oxygénothérapie pour que les rares réserves puissent être données aux personnes dont l’état de santé était plus critique. Le pays ayant besoin d’environ 8 000 bonbonnes d’oxygène par jour, ces usines seront cruciales pour aider le gouvernement à répondre aux besoins en oxygène des personnes atteintes de la COVID-19. À long terme, nous savons qu’elles pourront également être intégrées dans le système de santé pour prodiguer des soins médicaux aux enfants souffrant de pneumonie, aux nouveau-nés prématurés ou aux personnes qui doivent subir une intervention chirurgicale, et qu’elles sauveront des milliers de vies », a déclaré Laura Siegrist Fouché, la représentante adjointe des opérations d’UNICEF Ouganda.


Mots-clés populaires :
Région géographique :