Faites un don pour les enfants en Syrie Skip to main content

La guerre en Syrie continue de bouleverser la vie de toute une génération d’enfants. En Syrie, 5,3 millions d’enfants sont directement touchés par le conflit, ainsi que 2,7 millions d’enfants en dehors du pays qui sont actuellement enregistrés en tant que réfugiés. Les camps sont devenus leur domicile : ce qu’était la vie avant la guerre n’est plus qu’un vague souvenir.

Depuis le début de 2019, 134 enfants sont morts et 125 000 autres ont été déplacés.

Mise à jour 

Tandis que la violence s’intensifie dans le nord-est de la Syrie, la vie de milliers d’enfants est en danger alors qu’ils risquent d’être déplacés, blessés ou tués. L’UNICEF exhorte toutes les parties au conflit à protéger les enfants et les infrastructures civiles dont ils dépendent, conformément au droit international des droits de l’homme et au droit international humanitaire. L’UNICEF est sur le terrain et fera tout en son pouvoir afin de continuer à protéger les enfants syriens.

La crise en Syrie continue de menacer la vie des enfants

La guerre a des conséquences énormes pour les enfants en Syrie, dans la région, et bien au-delà.  Chaque enfant syrien a vu sa vie être bouleversée par le conflit, notamment en raison de la violence, des pertes, des déplacements, des familles séparées, et d’un manque d’accès aux services de base, comme les services de santé et d’éducation.

Depuis le début de 2019, des mois de violence croissante ont causé le décès d’au moins 134 enfants et entraîné le déplacement de plus 125 000 autres. Près de 30 hôpitaux ont été attaqués, et la flambée de violence a contraint certains partenaires de l’UNICEF en matière de soins de santé à suspendre leurs opérations essentielles à la survie. Environ 43 000 enfants ne sont plus scolarisés, et, dans certains quartiers d’Idlib, les examens finaux ont été reportés, bouleversant ainsi l’éducation de 400 000 élèves.

Lors d’un conflit, les enfants sont toujours ceux qui paient le plus lourd tribut, et c’est le cas en Syrie. Beaucoup d’enfants syriens n’ont jamais rien connu d’autre que la guerre. Ils ont besoin de notre aide afin d’avoir la possibilité de non seulement survivre, mais aussi de s’épanouir. Bien que nous ayons constaté des accalmies dans certaines régions, la violence continue. Près d’un demi-million d’enfants vivent encore dans des régions difficiles d’accès.

L’UNICEF est sur le terrain et apporte une aide essentielle à la survie des enfants et des familles. L’organisme continue de procurer des services et des fournitures dans les endroits où l’accès est possible, et œuvre afin de venir en aide aux enfants, peu importe qui contrôle la région où ils habitent.

Recevoir de l’aide humanitaire et une protection n’est pas un privilège, c’est un droit fondamental que possède chaque enfant syrien. S’assurer que l’aide humanitaire traverse les lignes de tirs et arrive des pays voisins lorsque nécessaire, et qu’elle est dispensée en quantité suffisante et au bon moment, est le moindre que nous puissions faire pour ces enfants. Si collectivement nous n’arrivons pas à respecter cette responsabilité, les enfants continueront de payer le plus lourd tribut d’un conflit dans lequel ils n’ont rien à voir. Ce sera alors honteux pour la communauté internationale.

Geert Cappelaere, directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord

Idlib : Aller à l’école et s’instruire aident les filles à entrevoir un avenir meilleur

De quelles façons les donatrices et donateurs aident-ils les enfants syriens?

L’UNICEF œuvre dans les régions touchées par le conflit et construit des infrastructures dans les camps de réfugiés. Grâce à la générosité de donatrices et de donateurs comme vous, l’UNICEF et ses partenaires ont pu :

  • accroître l’accès à l’eau potable.
  • créer des possibilités d’apprentissage pour les enfants qui ne vont plus à l’école.
  • mettre sur pied des programmes de santé pour les mères, les enfants et les femmes enceintes, afin de prévenir et de traiter la malnutrition.
  • procurer du soutien psychosocial et contribuer à réparer les écoles, les espaces adaptés aux enfants, les clubs scolaires et les terrains de jeux, afin d’offrir aux enfants des endroits sûrs pour être ce qu’ils sont : des enfants.

Carte de la Syrie

Page mise à jour : 1 mars 2019