Le tremblement de terre en Indonésie tel que vécu par un enfant | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Comment Aider: Faites un don dès aujourd’hui. Votre don ira directement au Fonds d'aide aux victimes du séisme et des tsunamis en Indonésie.

Imaginez que vous êtes un jeune enfant qui s’enfuit au moindre bruit ou mouvement, car il est convaincu qu’un autre séisme est en train de se produire.

Ce jeune enfant vit maintenant sur la pelouse, parce qu’il n’est plus en sécurité dans sa maison, mais il ne veut pas l’abandonner non plus.

Il n’a pas d’eau à boire, car il faut des pompes pour puiser l’eau des puits. Sans électricité, les pompes ne fonctionnent pas, et les magasins à proximité ont été vidés de leurs stocks.

C’est la réalité pour la famille de Cathy Memah, la responsable de l’engagement et de l’administration des donatrices et donateurs d’UNICEF Canada, et pour les milliers de familles comme la sienne qui vivent sur l’île des Célèbes qui a été frappé par un tremblement de terre et un tsunami. Plus d’un million d’enfants vivent dans le centre de l’île des Célèbes, où le tremblement de terre et le tsunami se sont produits, ce qui représente 35 % de la population totale. Cette situation d’urgence bouleverse particulièrement la vie de ceux et celles qui sont jeunes et vulnérables, et qui ont désespérément besoin d’aide.

fille pleure sur le tapis, Indonésie
[© UNICEF/UN0240351/Wilander]

Tremblement de terre aujourd'hui

Le 4 octobre 2018, l’électricité a été rétablie et des magasins ont commencé à rouvrir leurs portes dans la ville de Palu, mais près d’une semaine après la catastrophe, le sort de plusieurs milliers de personnes qui vivent dans les districts périphériques demeure inconnu.

Des communautés se trouvant dans les régions plus reculées ont été coupées de tout, en raison des routes impraticables, des glissements de terrain et des systèmes de communication endommagés. Heureusement, l’aide arrive peu à peu. La ville de Donggala, gravement touchée et toujours inaccessible, et n’a été que récemment approvisionnée en eau, en riz, en couches, en lait, en vêtements et en d’autres fournitures essentielles grâce à la marine indonésienne.

garçon joue avec des aliments emballés, Indonésie
[© UNICEF/UN0240356/Wilander]

Cathy a pu communiquer avec sa famille qui vit à Palu, mais, bien qu’elle soit reconnaissante que tout le monde ait survécu, elle dit savoir que les conséquences d’une telle catastrophe se feront sentir encore longtemps sur l’île.

Les enfants à Palu, à Donggala et dans d’autres sites touchés de l’île des Célèbes ont besoin de beaucoup d’aide pour s’en remettre. Beaucoup d’entre eux ont perdu leurs proches, leur domicile et leur quartier. En plus des services essentiels, comme la distribution de nourriture et d’eau, des services permettant de repérer et d’établir l’identité des enfants séparés et non accompagnés, de prévenir la séparation des familles, de même que des services de soutien psychosocial et d’éducation devront être intensifiés afin de protéger les enfants et rétablir une certaine stabilité.

Bébé et sa mère dans un camp de réfugiés, Indonésie
[© UNICEF/UN0240347/Wilander]

UNICEF Canada est reconnaissant envers toutes celles et tous ceux qui ont déjà fait un don, mais nous continuons de solliciter des fonds pour répondre aux besoins de la population touchée en matière d’éducation, de santé, d’alimentation, d’assainissement et de protection de l’enfant dans le cadre de la situation d’urgence actuelle et des conséquences durables du tremblement de terre qui s’est produit à Lombok un mois plus tôt, qui a causé la mort de 550 personnes et le déplacement de 340 000 autres.

Dans l’esprit de l’Action de grâce, nous vous demandons d’aider les enfants en Indonésie dès aujourd’hui.

Enfant heureux, Indonésie
[© UNICEF/UN0241244/Wilander]

Région géographique :