Yémen | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Apprenez-en plus sur le travail de l’UNICEF et le sujet suivant : Yémen.

Muna, âgée de 10 ans, fait partie des nombreux enfants qui vivent dans le camp d’Al Sha’ab à Aden, au Yémen. Bien que l’école du camp soit actuellement fermée en raison de la COVID 19, elle essaie de profiter au maximum de ses journées.

UNI324050.jpg

En raison du conflit qui se poursuit au Yémen, la situation humanitaire continue de se détériorer partout au pays. L’UNICEF travaille sans relâche pour sauver les enfants qui souffrent de maladies, qui sont souvent causées par un manque d’accès à l’eau potable.

UN0153960.jpg

Bien que nous serions ravis de souligner tout le dur labeur des employés, bénévoles et partenaires de l’UNICEF cette année, un billet de blogue ne suffirait pas à la tâche. Nous nous contenterons, ensemble, de revenir sur certains des moments marquants de 2018.


Cette année, à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, UNICEF Yémen et Power of 20 ont travaillé en collaboration avec des enfants et des jeunes yéménites pour réaliser une série de courts métrages sur la vie – et le conflit – au Yémen.


La guerre au Yémen est un véritable enfer pour les enfants. Plus de 11 millions d’enfants, soit 80 % de tous les enfants qui vivent dans le pays, ont besoin d’une aide humanitaire. Heureusement, grâce à des donatrices et donateurs, l’UNICEF est sur le terrain et travaille sans relâche pour venir en aide aux enfants en leur fournissant des secours essentiels à leur survie.


Mise à jour concernant l’épidémie de choléra qui a frappé le Yémen en 2018 : à la fin du mois de septembre et au début du mois d’octobre, l’UNICEF et l’OMS ont uni leurs efforts dans le cadre d’une campagne nationale de six jours visant à vacciner plus de 160 000 enfants qui vivent au Yémen contre le choléra.


Depuis 2015, les enfants du Yémen sont victimes d’un conflit qui persiste, et souffrent de la destruction et de la fermeture des écoles partout au pays. Sans un accès à l’éducation, une génération entière d’enfants est vouée à un avenir malheureux en raison de ce conflit.


La crise au Yémen s'aggrave de jour en jour. Plus de 22 millions de Yéménites, c’est-à-dire les trois quarts de la population, ont besoin d’une aide et d’une protection humanitaires. Plus de 11 millions d’entre eux sont des enfants. En raison du conflit, le Yémen est devenu un véritable enfer pour les enfants.


Au Yémen, une génération entière d’enfants grandit en n’ayant connu rien d’autre que la guerre. Ils sont marqués par les années de violence, les déplacements, la maladie, la pauvreté, la malnutrition et le manque d’accès aux services de base y compris à de l’eau, à des soins de santé et à l’éducation.


Pour les enfants pris au piège dans des zones de conflit partout dans le monde, 2017 a été une « année cauchemardesque ».